samedi 4 avril 2020

10 conseils pour réussir un jardin au bord de mer

Choisir les bonnes espèces

En fonction des conditions

  • de la place disponible,
  • de l'exposition au vent et au soleil,
  • de la profondeur et de la permeabilite du sol du pH
  • des possibilités d'arrosages.

Planter à la bonne époque

Le début du printemps est favorable car le tempêtes sont finis et le sol est suffisament humide. Les plantes profitent des conditions clémente pour s'installer.

Planter jeune

Les gros sujets ont un système racinaire abimé à la tranplantion. Ils mettront plus de temps à s'adapter aux conditions dessechantes dut bord de mer. De plus la prise au p vent est plus importante. hubaner les fortement.

Une plante jeune 

Planter serré

Les conditions étant plus défavorable les végétaux se développent moins vite. En plantant serré on gagne du temps et les plantes se protègent entre elles.

Créer des écrans

Les arbutes brises vent protègeront vos massif d'espèces variés.

Tailler au bon moment

Le printemps est plus propice car les tempètes sont passées.

Vous pouvez tailler en fin d'été si le temps est un peu humide. La plante aura le temps de refaire un pousse protectrice avant l'hiver.

Anticiper l'arrosage

Il peut ne pas ou peu pleuvoir de mai à octobre alors prévoyez :

  • installer une cuvette au pied de la plante pour retenir l'eau
  • pailler les massifs pour limiter les mauvaises herbes et l'évaporation du sol (attention au paillage qui s'envolent avec le vent)

Enrichir le sol

Les sols en bord de mer sont souvent pauvre (sable, cailloux, terre peu épaisse). Apportez du compost, de la terre végétale pour nourrir le sol

Laisser faire la nature

Plusieurs espèces spontanées peuvent agrémentée votre jardin :

  • Fleurir vos massifs : Armerie maritime, Valériane
  • Créer des écrans : Prunelier, Atriplex
  • Créer des abris : Chêne vert ou chêne commun

Dd'autre se sont aclimétés dans nos régions et se ressèment naturellement : Valeriane, Souci, Alysse annuelle, 

 

 

 

Entretien conseil au bord de mer

La culture des végétaux au bord de la mer demande des soins particuliers qui vont de la plantation, à l'arrosage, en passant par la taille, la crétation d'écrans....

La plantation au bord de mer

J’évoque ici les plantation en lieu exposé. Les tempêtes d’automne, d’hiver et du printemps sont les facteurs limitant des plantations au bord de la mer. Les périodes plantations idéales sont pendant les …. tempêtes!  Suivant les catégories de plantes il sera judicieux de planter avant, pendant ou après ces périodes.

Epoque

D’une matière générale il vaut mieux planter au printemps après les tempêtes. Cependant on conseille  toujours de planter à l’automne car les racines ont le temps de s’implanter et la plante passera mieux l’été si il fait sec. Alors que faire!!!

Les arbustes caducs peuvent être plantés sans trop de risque en automne ou en hiver.

La plantation des persistants est plus propice au début de l’automne ou au printemps. Les persistants ainsi que les conifères poussent toujours un peu sans arrêt véritable de la végétation. Ils n’ont pas de période dormance comme les caducs. Il faut donc les installer dans un sol encore chaud (début automne) ou en train de se réchauffer (printemps).

Les vivaces qui fleurissent avant juin doivent être plantées en automne. Les vivaces  floraison estivales peuvent être plantées au printemps.

Les plantes volumineuses devront être plantées après les tempêtes car les racines n'ont pas eu le temps d'accrocher la plante au sol.

Choix du végétal

Une plante très résistante au vent et aux embruns peut être déchiquetée dès la première tempête. Elle a été élevée dans des conditions « idéales » : eau, température, abri, éléments nutritifs. Elle n’est pas suffisament durcie.

Sachez enfin que les végétaux sont cultivés de manière à présenter ou pluôt attractive de façon à être plus facile à vendre. Bien souvent ils sont élevées sous abri. Ils ne sont pas suffisament durcies pour être plantées dans des conditions difficiles.

Arrosage

Les plantations  printanières seront toujours suivies d’une attention particulière concernant l’arrosage. Toutes les plantations devront  être surveillées car le vent du bord de mer dessèche, et les sols sont souvent légers ou peu épais. Habituellement on fait attention durant une saison mais dans des conditions difficiles je recommande de surveiller les végétaux durant une, deux, voir trois années. Lorsque la plante commence à faire des pousses vigoureuses, on peut considérer qu’elle est installée.

Même les plantes qui sont dites très résistante au sec, ont besoin aussi d’arrosage au départ. Il leur faut un peu de temps pour que les racines s’installent.

Les plantations dans un sol sec est très néfaste.

Afin de diminuer les arrosages paillez le sol.

Pensez enfin à désherber les plantes : un désherbage vaut deux arrosages (3 ou 4 au bord de la mer)

Apporter du terreau

Les sols sont souvent médiocres au bord de mer.

Quand la terre s’arrête et avant que commence la mer, il y a falaise, plage ou marais. Le sol de la falaise est le même que celui qui le précède mais peu épais. Sur le massif armoricain les sols sont acides. Dans le nord de la France les falaises blanches sont calcaires. On rencontre des sols peu épais (présence de roche). On rencontre des sols sableux donc très poreux léger donc très sec.

Pour ces raisons, beaucoup de végétaux résistants aux vents et aux embruns sont aussi des plantes qui supportent très bien la sécheresse.

Il est indispensable de mélanger des matières organiques décomposées, de la terre végétale (en sol sableux)

Apporter du terreau à la plantation mais aussi tous les ans. Vous pouvez aussi apporter des amendements divers : algues, fumier, tourbe, paille, écorce…

Servez-vous aussi de certains composante pour pailler le sol : écorce, tonte de gazon. ils auront plusieurs avantages :

Apporter des éléments nutritifs à la plante
Garder l’humidité dans le sol et ainsi éviter des arrosages
Nourrir le sol et améliorer sa structure


Le Tuteurage

Plus la plante est volumineuse et plus elle prend le vent. Afin que les racines puissent s’installer il faut les stabiliser dans le sol.

L'arrosage des végétaux au bord de mer

L'arrosage est primordial en bord de mer du fait du caractère dessèchant du sol filtrant (sbale) ou peu épais. Le vent est aussi bien sur un facteur très dessèchant.

 

Sol sableux

Le vent à transporté sur de grandes distances le sable. Le sable rend les sols très filtrants et donc très dessechant.

 

Sol peu épais

Du fait de la proximité de la mer la végétation étant pauvres les couches d'humus sont peu importante. De plus les éléments tel que le sable ont été transporté par le vent.

 

Techniques pour éviter l'arrosage

  • Choisir des plantes peu gourmande en eau, ou résistante aux périodes de sécheresse.
  • Pailler le sol : le paillage consiste à tapiser le sol d'une litière à base d'écorce, de tonte de pelouse, de copeau de bois etc... les matièriaux ne panquent pas! Il retiend l'humidité au niveau du sol. Le paillage se transformera en humus et nourira votre sol.
  • Le paillage peut être d'origine minérale (pouzzolane, gravier...) ou artificièle (toile tissée...)
  • Ajouter de la terre végétale dès la conception du jardin. 
  • Désherber : un désherbage vaut 2 arrosages !
  • Apporter une grande quantitéé de terreau à chaque plantation

se protéger du vent

Créer un écran

C'est le prmeier réflexe à adopter. Il doit posséder plusieurs qualités :

 

  • Perméabilité

 

Un écran perméable à 50%, protège 10 à 15 fois sa hauteur.

Un écran perméable à 0% protège une fois sa hauteur. C’est un mauvais compromis car les écrans non perméables protègent sur une faible distance et crée des tourbillons.

La perméabilité atténue les tourbillons très néfastes à toutes les plantes.

 

  • Largeur

 

Le vent de mer a pour effet de modeler les végétations en forme de rampe d’escalade. En première ligne une succession d’écrans est beaucoup plus efficace qu’un seul écran. Le premier étant composé de plantes de petites taille, le second d’arbuste plus élevés et le troisième d’arbres.

Le premier écran doit être plus large car il subit les plus fors assauts.

L’ensemble de ces écrans forme une bande boisée. Au bord de mer il faudra réserver plus d’espace en largeur pour constituer des écrans.

Attention aux brèches qui lassent le vent s’engouffrer et génèrent des courants d’air.

Planter serré

Contrairement aux haies classiques, il faut planter plus serré au bord de mer. Les plantes se développent moins vite car les conditions sont dures mais tiennent mieux entre elles, tant au niveau de la partie aérienne qu'au niveau des racines.

Varier le choix de végétaux

Il faut choisir différents essences afin de prévenir des possibilités de défaillances, des maladies qui détruiraient toute la haie.

Le mélange de persistant et caduque est plus harmonieux. Les persistants sont peu perméables et dans le cas des conifères se dégarnissent à la base laissant le vent s’engouffrer. Les conifères ne se recèpent pas, ils ne repoussent pas.

 

  • Différents types d’écrans

A chaque fois que l’on parle d’écrans on met en parallèle la perte de vue sur l’horizon marin. Il est difficile d’avoir les deux. Le choix peut se porter sur des arbustes de faible hauteur : environ 1 m. On peut en plater plusieurs séparés de 10m.

  1. Artificiels

Muret de pierre sèche, remblais, talus, ...

Vous pouvez fixer au sol des piquets de châtaigner ou des poteaux bétons (ceux peuvent casser à la base)

Canisse : Les bambous fendus ont une durée de vie plus limitée : 2/3 ans.

Brande : La brande est de la bruyère agglomérée, sa durée de vie peut atteindre 15 ans.

Ganivelle : durée de vie supérieure à 15 ans

Filet brise vent : durée de vie 5/7 ans

 

  1. Naturel

Brise vent de feuilles et conifère : préférence en quinconce

Idéal 4/5 rangées de végétaux : plantation en bouclier

Planter serré

Mesurer la hauteur des plantes et la longueur du terrain

Choisir des végétaux vigoureux

 

Les soins particuliers

En Première ligne planter en général après les tempêtes c’est à dire au printemps.

Dans la plupart des cas il convient d’apporter du terreau du compost ou de remplacer le sol existant par une fosse de terre végétale.

Afin de faciliter le démarrage vous pouvez protéger les plantes avec un écran temporaire.

Les sols étant souvent pauvres, drainants ou peu épais, il est nécessaire d’apporter de l’eau régulièrement durant au moins les 2 premiers été. Les économies d’eau peuvent être substancielles en apportant un paillage (mulch, toile tissée), en désherbant régulièrement, en apportant un arrosage localisé (goute à goute), en arrosant tôt le matin ou le soir.

Les tailles s’effectuent aussi après l’hiver.

 

  • La patiente

Procéder par étapes.

Dans des conditions climatiques exigentes, il faut patienter pour avoir un résultat. Il est hasardeux d’aménager un jardin avant d’avoir créé des écrans.

Il faut donc planter par étape. Le premier écran devra être suffisamment développé pour protéger les plantations suivantes et ainsi de suite.

Le temps « perdu » au départ sera vite rattrapé. Il le sera d’autant plus vite que les conditions climatiques du bord de mer (douceur du climat, luminosité, humidité atmosphérique) sont plus favorable que dans l’arrière pays.

En ce moment...

Contact

Téléphone bureau : 02 98 74 53 59  Jardinerie : 02 98 74 56 03

adresse : Kernon 29790 CONFORT MEILARS

statistique site ladan

Visiteurs
1
Articles
171
Liens internet
6
Compteur d'affichages des articles
744561

Informations

Mentions légales

SARL Pépinières Ladan

Conditions
A propos

qui est en ligne site ladan

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

[ Reset Settings ]