samedi 4 avril 2020

Les avantages du bord de mer

Les avantages du bord de mer



Je vais vous parler des atouts du jardin de bord de mer. Les inconvénients sont bien connus. En général on ne parle que de çà, ou plutôt, on se focalise dessus.

Des avantages il y en a plusieurs… eh oui! Un jardin de bord de mer est un lieu privilégié.

Le premier c’est la luminosité. Le reflet des rayons sur l’eau et le sable nu est très bénéfique au métabolisme de la plantes.

L’ensoleillement. Sans avoir lu des quantités de biblio météo, lorsque on s’approche du littoral le nombre de nuages disparait. Entre la frange littorale et l’intérieur des terres le nombres d’heures d’ensoleillement varie de 300 heures par an. (nombre d’heure d’ensoleillement par an : Dunkerquee : 1961h ; Dieppe : 1779h ; Ouessant : 1692h ; Bréhat : 1753h ;  Sables d’olonne : 2562h ; Rochefort : 2215h ; Biarritz : 1888h)

Les températures… évident.  Elles sont plus douces sur le littoral. La proximité de la mer réchauffe  l’air et dissipe vite les gelées matinales. Je me souviens être rentré de Paris une nuit, il y faisait -10°c ; à Rennes -6°C ; à Lorient -5°C ; à Quimper -3°C ; chez moi -1°C (dans le cap Sizun). La moyenne anuelle des températures entre le littoral et l’intérieur est de 6°C environ.

Amplitude thermique

Dunkerque : 13,6°C
Ouessant : 8,7°C
Dinard : 11,3°c
Biarritz : 12,3°C
Moyenne annuelle :

Calais Dunkerque : 10°C
Côte Basque : 14°C
Est Cotentin jusqu’à l’estuaire de la Seine : 11°C
Moyenne du mois le plus froid

Nord : 4°C
Extrême ouest Bretagne : entre 7,5 et 8°C
Cap Ferret : 7,2°C (6,1°C à Cazaux à une dizaine de km à l’intérieur)
Côte Basque : entre 7,5 et 8°C
Nombre de jours de gelées :

Dunkerque : 38
Bréhat : 6
Ouessant : 4
Carnac : 23
Cap Ferret : 17 (40 à Cazaux à une dizaine de km à l’intérieur)
Biarritz : 18
Température du mois le plus chaud

Nord : 17°C
Extrême Ouest de la Bretagne : 17°C
Côte asque : 20°C
Les températures sont « réchauffés » en hiver par notre cher Gulf stream. Elles sont aussi atténuées en été par la mer. Il ne fait jamais très froid et il ne fait jamais très chaud sur le littoral. On oublie souvent que les fortes températures font souffrir les plantes. La faible amplitude des températures est favorable à une plus large gamme de végétaux que à l’intérieur des terres.

L’hygrométrie. Toujours la même chose… sur la frange littorale l’hygrométrie est importante. Les plantes souffrent moins de l’air sec.

D’une manière générale la Haute Normandie est plutôt fraiche et humide, l’Ouest Armoricain est plutôt doux et humide, le littoral de Vendée et de Charente est sec  et assez chaud, la Côte Basque est chaude et très humide, la Côte Méditerranéenne est très ensoleillée et chaude.

Le nombre de végétaux rencontrés dans les jardins de bord de mer sont infiniment plus nombreux que dans l’arrière pays : les callistemons, les olearias, les solanum, les westringia, les cistes, les convolvulus… sont peu communes sur l’intérieur.

Plusieurs de ces espèces on besoin  d’être protégées du vent pour croitre sur le littoral. Elles sont peu adaptées aux vents violent mois elles aiment ces climats doux peu gélifs.

Bord de mer ?

  • Les températures

Le bord de mer est d’abord caractérisé par sa faible amplitude thermique.
Les différences de température entre le jour et la nuit, ainsi qu'entre les saisons, sont atténuées par l’océan.
La température moyenne au bord de mer est de 6°C. Il ne gèle guère plus de 16 jours par an.

  • L’humidité atmosphérique

L’humidité est très forte au bord de la mer. L’air est moins sec que dans l’arrière pays. L’humidité est constante, la nébulosité est importante avec des pluies fines et abondantes surtout en hiver (plus caractéristique en climat océanique qu'en climat méditerranéen).

  • La luminosité

La luminosité est intense sur le bord de mer.
Lorsque l’on se promène au bord de la mer on remarque souvent que dans l’arrière pays il y a une bande nuageuse. La frange littorale est beaucoup plus lumineuse que l’arrière pays. On remarque sur les cartes météo des différences de 300 heures d’ensoleillement par an.

  • Faible précipitation

Contrairement aux croyances il ne pleut pas beaucoup sur la frange littorale. Le nombre de mm de pluies par an peut avoisiner les 800 mm sur la côte bretonne et dépasser les 1000 mm dans le Centre Bretagne. Sur le littoral atlantique et manche ces pluies sont fines et abondantes. En climat méditerranéen les pluies tombent en grosses averses sur un petit nombre de jour.
  Le vent
Le vent déforme, casse, provoque aussi la chute des arbustes ou des arbres.
Le vent transporte aussi du sel ou du sable :

  • Le vent dessèche

Il a un effet desséchant :
     Il assèche la surface du sol
     Il provoque la transpiration des feuilles, l’évaporation
     Il augmente les effets du froid (un vent de 80km/h multiplie par 3 les effets du froid)

  • Le vent déforme

Les arbustes et surtout les arbres ont du mal à se développer à leur hauteur normale. Aussi on peut avoir un peuplier blanc que dépassera péniblement les 3 ou 4 mètres au bord de la mer, alors que dans un endroit abrité au fond d’une vallée il atteindra 25m.

  • Le sel brûle

Le sel est transporté sous forme de fines gouttelettes (embruns) qui se déposent sur les végétaux.
Sa présence dans le sol est toxique pour les plantes (sauf de rares espèces) et gêne à l’absorption de l’eau.
Le sable abîme
Le sable transporté par le vent déchiquette et brûle les feuilles par un effet de mitraillage.
Il s’accumule au pied des plantes et les enfouit.
Parfois riche en débris de coquillages calcaires, il constitue un apport très préjudiciable à certains végétaux.

  • Ne pas confondre bord de mer et climat doux

On confond souvent plantes de bord de mer (qui résistent au vent et embruns…), et plantes de climat doux (qui aiment le climat tempéré du littoral).
La liste des végétaux présentés sur ces pages distinguent les variétés qui résistent (1ère, 2ème et 3ème ligne), des variétés qui n’aiment pas les embruns mais qui apprécient la douceur, la luminosité du climat côtier.
Le climat du bord de mer permet d’avoir un choix de plantes très important.
D’autre part, plusieurs espèces sont très résistantes aux embruns ainsi qu'au vent mais elles ne supportent pas le froid. C’est le cas de l’Hebe franciscana ‘BlueGem’ ou du Coprosma repens. Ces espèces donnent de très bons résultats sur les pointes finistérienne abritées des vents froids (Est et Nord).

  •   Les sols du bord de mer

La nature des sols est très variée suivant où on se trouve :

Sol sableux


Débris de coquillages, de roches. Ces sols sont calcaires et très drainants. Le calcaire est préjudiciable à certains végétaux : Bruyère, Ajonc, Genêt
Les sols sableux doivent être amendés (terreau, compost).

Sol acide/calcaire

Le PH varie de 5 (lande de bruyère) à 8 (sable constitué par des débris de coquillages calcaire). Le choix des végétaux permet d’éviter des déboires.

Il n'y a pas plus sec que le bord de la mer

Les sols de bord de mer sont en général peu épais. La roche ne se troue pas très loin en dessous

Les pieds dans le sel

Les racines sont très sensibles aux excès de sel de mer. (Ancien marais salant, bord d’estuaire….) Peu de variétés supportent d’avoir les racines dans un sol saumâtre. Il en existe pourtant : L’Atriplex halimus, le Tamaris

 

Conclusion


Devront répondre à un certains nombre de critères d’adaptations :
     Leurs caractéristiques morphologiques (feuille épaisse, rameaux souple…)
     Accoutumance à l’air salin
     Accoutumance à la salinité du sol
     Résistance à la sécheresse
     Bon enracinement
     Résistance aux phénomènes d’enterrement par le sable

Les plantes de bord de mer une passion

Le choix du végétal au bon endroit est pour moi une passion.

La situation géographique de notre pépinière nous a naturellement conduit à nous intéresser à ce sujet : les végétaux du bord de mer.

La gamme de végétaux que l’on peut cultiver sur le littoral est incroyable. Il y a beaucoup à dire sur toutes les catégories de végétaux :

Les arbustes
Les rosiers
Les arbres
Les vivaces
Les fruitiers
Les annuelles

Le jardin de bord de mer…opportunité !

Les jardins de bord de mer ne sont pas des endroits comme les autres

D’abord parce qu’ils sont soumis aux agressions caractéristiques des régions côtières : le sel, le vent, le sec, le sable…  Ensuite parce que la présence de la mer toute proche, outre ses  conséquences sur l’hygrométrie, temporise le climat, réduisant de façon sensible les brusques écarts de température qui sont le lot des régions de l’intérieur.

Pour ces raisons les jardins du littoral sont à la fois très favorisés et très défavorisés.

Ce sont des lieux ou on ne s’imagine pas réussir un jardin. Lorsqu’on se promène sur la côte on trouve des jardins nus.

Avec un peu de patiente les végétaux prennent le dessus gentiment mais sûrement. Les tempêtes d’automne se  chargent de tailler naturellement les plantes mais tout aussi naturellement les plantes se développent.

Le littoral Français s’étend sur plus de 3000 km et donne sur trois façades maritimes : Manche, Atlantique et Méditerranée.

Les pages écrites sur ce site vous feront j’espère partager l’expérience des clients et des jardins que j’ai eu la chance d’observer.

Ludovic LADAN

Pépinières LADAN – 29790 Confort Meilars.

En ce moment...

Contact

Téléphone bureau : 02 98 74 53 59  Jardinerie : 02 98 74 56 03

adresse : Kernon 29790 CONFORT MEILARS

statistique site ladan

Visiteurs
1
Articles
171
Liens internet
6
Compteur d'affichages des articles
744561

Informations

Mentions légales

SARL Pépinières Ladan

Conditions
A propos

qui est en ligne site ladan

Nous avons 8 invités et aucun membre en ligne

[ Reset Settings ]